DeutschFrançaisEnglish
   
 
   
   
   
 
 
     
   
 

 

Nouveau


01.11.2018

Deux sonnets:
FALKENJAGD >>>
DIE KAPELLE AM MEER >>>


 
04.05.2018

Nouveaux poèmes romantiques :
MEIN SPIEGELBILD >>>
GEFALLENER ENGEL >>>

 
06.04.2018

La Suite d’ Edvard Grieg « Au Temps de Holberg » m’ est servi comme source d’inspiration pour le poème suivant

 
22.01.2018

La lecture réitérée du Malleus Maleficarum de même que les autodafés de sorcières récurrents des siècles passés au Sud de l’Allemagne m’ont inspiré à la ballade suivante « La sorcière de Berchtesgaden ».

DIE HEXE VON BERCHTESGADEN >>>

... item, des nouveaux poèmes romantiques:
AN DAS VOTIVTÄFELCHEN FÜR EIN HINGESCHIEDENES KIND >>>
DIE TOTENUHR >>>
HINTERM GEORGENBERG >>>
AM HINTERSEE >>>
DIE SOMMERWIESE >>>

 
22.12.2017

!!! JOYEUX NOEL ET BONNE ANNÉE 2018 !!!
 
15.11.2017

Comme quelques-uns des travaux épiques et philosophiques de plus grande étendue, dont j‘espère opportunément prononcer les détails, au présent occupent toutes mes vertus, j’aimerais – autant que le pèlerin au bord du chemin cueille maintes belles fleurs pour son corbillon – sur ma voie de briser mainte fleuraison de la poésie, comme la muse les offre à l’heure bienheureuse, et de la offrir en bouquet bariolé au plaisir du lecteur.

PLUS NOUVEAUX POÈMES :
ORION >>>
LA GRANDE ÉCURIE >>>
DIE ALTE WEHRKIRCHE >>>
DAS MÜTTERLEIN >>>
ABENDSTIMMUNG ÜBERM SALZACHTAL>>>
JULIA >>>
IHR BERGE, BLANK WIE EDELSTEIN >>>

 
17.01.2017

L’inspiration à la versification du suivant Chant de Robin et Marion s’est effectué par une rencontre accidentelle du Jeu de Robin et Marion du Troubadour français Adam de la Halle (diverses versions de nom). A ce sujet, il s’agit d’un genre d’opérette médiévale, soi-disant pastourelle, dont le manuscrit eut rédigé en dialecte picard  natal du chanteur ; en outre, il y avait heureusement encore une traduction anglaise bien faite pour supplément à ma disposition.   
Le contenu de ces pastourelles habituellement fut bien profane, souvent tenant un air plaisant et qui contint parfois des parties bien fortes, de sorte que le challenge était de les modérer sans cependant faire violence au ton dominant et humoristique de la pièce en tout. Quant au mètre, il semblait bien évident de choisir une forme ancienne correspondante à la chronologie de la pièce : le choix donc se porta au vers de Nibelungen plus neuf, dont tous les hémistiches, au contraire du classique, paraissent arrondis aux iambes réguliers de trois syllabes accentuées ; par ailleurs, il laisse inconsidéré les quatres syllabes accentuées bien caractéristiques du hémistiche terminal et parait celui-ci à défaut réduit aux trois syllabes accentuées régulières comme les autres hémistiches. J’espère en toute confiance ayant agi dans la meilleure intention de la pièce et que le lecteur favorable en prenne plaisir !

LE CHANT DE ROBIN ET MARION >>>

 
24.12.2016

!!! JOYEUX NOEL ET BONNE ANNÉE !!!

31.10.2016

Nouveaux poèmes romantiques:
DAS KREUZ AM WEGESRANDE >>>

AM DÜRRNBERG AUF DER HÜHNERLEITEN >>>

WINTERMORGEN >>>

ABSCHIED >>>

FRÜHLING AM LÄRCHECK >>>



17.06.2016

Outre le complément de trois nouvelles ainsi que quelques brouillons philosophiques, le dernier résultat de mes soins signifie une grammaire pour la poésie lyrique de la langue allemande. Comme, habituellement, il en faut toujours bousillement ramasser à grande peine de toutes sortes de compendiums, je essayai de transmettre les principes les plus importants in cumulo. Si donc mon écriture est d’avantage pratique, je veux en être content. Cependant, mon plus grand désir était d’en évoquer l’intérêt et la passion pour nos poètes classiques d’une plus grande mesure et de pousser la réception de leurs œuvres ; et si ne qu’un seul prend sa plume à la main et se tente, de toute vertu honorable, à un propre poème, je me vois une mille fois récompensé pour mes efforts d’en composer !                 

TRACTATULUS LYRICUS PRIMAE PARTIS >>>
TRACTATULUS LYRICUS SECUNDAE PARTIS >>>
TRACTATULUS LYRICUS SECUNDAE PARTIS FINIS >>>

Puisque toute théorie existe toujours à cause de la pratique et non au contraire, donnons ensuite quelques exemples :

DAS MENUETT DER KÖNIGIN >>>
ABENDGEMÄLDE AM SCHRAMBACH >>>
DIE VERSUNKENE GALEONE >>>
MEIN DÖRFCHEN IN DER HEIDEN >>>

 
20.12.2015

Je voudrais souhaiter un Noël méditatif et une nouvelle année heureuse à tous les visiteurs de cette page ! Que les heureux et contentes soient d’un sens  humble et que le rédempteur prenne, avant tout, soin de ceux qui sont d’un cœur attristé et chagrin ;  ça désire de tout son cœur l’écrivain de ces lignes ainsi qu’ un bon ami de celui-ci, auquel nous devons le beau poème de fête suivant !

WEIHNACHTSWUNDER >>>


14.09.2015

Une biographie du roi bavarois Louis II, connu à l’histoire comme le « roi de conte de fée» m’inspira à ce poème suivant. Sa vie et mort mémorable émurent mon intérêt au suprême degré ; en nombreuses de ses idées et pensées je me retrouvai moi-même, de sorte que je tentai de lui dresser un monument qui en soit digne ! Que ses mânes l’acceptent donc comme un témoignage vivant pour cela que sa gloire c’est encore inoubliée ! Honneur à sa mémoire pour tous le temps et … que son âme repose en paix !


DES MÄRCHENKÖNIGS KLAGE >>>
 



10.06.2015

Un voyage de Rome dernièrement entrepris m’ inspira au poème suivant – « Mémoire à Rome » – qu’on pouvait, comme un ami naguère pensa bien pertinent, à juste titre appeler une apothéose de Rome. Pour ce qui est de mètre, le poème est composé en anapèstes alternants, dont le premier anapèste est, quant à l’anacrouse, acéphale – donc accourci par une seule syllabe – et ainsi un iambe ! Celui-là soit dédié au lecteur favorable et modestement mis en ses mains ; autant que le poète espère d’en réjouir le cœur du lecteur, il franchement prie son indulgence si, en quelques lieux, il manqua de remplir les prétentions très élevées que celui-ci prétend, à bon droit, au poète classique !
  
ERINNERUNG AN ROM >>> 

07.04.2015

28.03.2015


!!! NOUVEAUTÉ - ROMAN DHISTOIRE « BLUT VON ALBION » !!!

« Blut von Albion » - ça, c’est le manifeste dernier du roman d’histoire romantique. Le point central c’est l’histoire de deux familles ennemies pendant le Moyen-Âge anglais, dont les enfants s’embrasent vivement d’amour.
« Blut von Albion » laisse ressusciter le vieux, cependant éternellement nouveau motif de Romeo et Julia de Shakespeare et nous enlève à ce temps bien agité, où des chevaliers vaillants encore combattirent pour l’amour courtois de belles dames et l’esprit immortel de grandes épopées fut encore vivant.

« Blut von Albion » raconte de la fortune de la jeune Claire de Gaiforte, qui est ravie par les sans-lois de la Forêt de Sherwood. En leur quête aventureuse de la dame disparue le jeune chevalier Godefroy et le Conte de Gaiforte graduellement dépistent l’arcane : les vestiges mènent à Blacktower, le château fort du Baron de Boisvert …

« Blut von Albion » c’est un Cantique des Cantiques à la poésie et ce mystère éternel et magnifique de l’amour courtois, qui même après des siècles n’a point perdu rien de sa fascination unique !


ÉCHANTILLON DE LECTURE >>>

16.10.2014


En cherchant constamment de mettre toute chose de valeur à la juste place, mon premier intérêt pour cette fois était de mériter l’un des poètes Autrichiens les plus méconnus un regard plus profond. À savoir, celui-ci semble insupportable comme notre temps et société rendent le bousillage moderne à leurs idoles, tandis que des maitres anciens ne sont mentionnés qu’ à l’occasion bien utile : grand temps alors, de tourner notre considération vers l’œuvre de Ferdinand von Saar et encore rappeler l’attention à ce poète extraordinaire de notre pays !

FERDINAND VON SAAR - DER HEIMLICHE NATIONALDICHTER ÖSTERREICHS? >>>


11.08.2014


DA DRAUSSEN AUF DER HEIDE >>>

 
13.07.2014
 
Inspiré par un voyage dernièrement entrepris, je maintenant dois présenter ma nouvelle ballade « Der Jungfrauenturm zu Visborg » au lecteur de haut estime. Un moment bien difficile on y trouve en sa conception trochaïque, dont à surmonter je regardais comme un challenge extraordinaire cette fois! Un pensée pour-soi méritait sans nul doute ce fait, pour quelle raison il soit, en effet, difficile de composer un poème allemand en mesure de trochée, de sorte que la majorité de nos œuvres lyriques sont en iambes ; par conséquence, cette fois il fallait, en outre, de surmonter celle difficulté double du vers trochaïque, qu’ existe notamment en pied de vers tombant au début d’ une ligne-vers ; de surmonter cet obstacle était, cette fois, mon premier ordre, et il me faut bien appeler à l’ équité du lecteur d’ avoir résout ce devoir à l’ avantage mutuelle!

DER JUNGFRAUENTURM ZU VISBORG >>>

 
28.04.2014

À propos d’une promenade au travers de ceux paysages dont je passai mon enfance il se formaient les pensées au poème suivant appelé

WOHIN? >>> 


24.03.2014
 
Dans la historiette suivante le lecteur très estimé trouve une image charmante d’ animaux appelée

KATZE DSCHANNIS GLÜCK UND ENDE >>>


03.03.2014
 
Plusieurs de pensées, qui sont illuminées plus détaillées dans la préface, m’ont bien destinées à cette tentative proprement nonpoétique de composer une série de lettres et d’essais où on adopte des sujets actuels et où on traite-les du point de vue du poète. D’éclairer des nouveaux aspects et facettes, d’offre des incitations et possiblement de confirmer l’un ou l’autre dans ses opinions – mais aussi de représenter un point de vue bien défini au regard des avis contradictoires, ça ce sont les intentions les plus préférables de cette tentative. Qu’elle contribue à exhorter notre société à l’autocritique et à l’appropriation et à peut-être rendre notre monde quelque peu meilleur!

Lettres et essais aux sujets actuels


PROLOGUS >>>

I. VOM WÄHLEN ODER DIE GROSSE WAHL-LÜGE >>>

II. VON DER RECHTEN BILDUNG >>>

 
12.12.2013
 
Un temps de l’Avent méditatif, un joyeux Noël et la bénédiction du Seigneur pour une très bonne année à tous les visiteurs de cette page!

Poème: Es steht eine alte Kapelle >>>


 
10.03.2013

!!! NOUVEAUTÉ – ROMAN D’HISTOIRE « DIE FALKENBURG » !!!

Tout vient à point à qui sait attendre, qu’on puisse dire d’une manière bien perturbante au vu de mon long silence dans ce forum. Et en effet je viens de retour par un coup de cymbale – mon nouveau roman d’histoire appelé « Die Falkenburg » a paru à la maison d’édition Autumnus-Verlag à Berlin.
« Die Falkenburg » - ca, c’est l’histoire émouvante de la jeune Baronesse Béatrice de Teuffenbach, qui faut, en l’absence de son époux, le Vicomte de Welsersheimb, le dernier étant comme officier dans la garde de l’empereur, endurer toutes sortes de difficultés et suit dans les tempêtes de ce temps très turbulent un procès de maturité. En sa recherche spirituelle elle finalement arrive à la croisée de chemins de sa vie …
« Die Falkenburg » c’est une histoire remplie de romantisme magnifique et raconte du mystère eternel de l’amour, du combat et de la mort ! Abandonnons-nous à ce monde passé, rempli de timbres de cor de bois, de l’aurore et de souffle de bois, qui a devenu si étrange et incompréhensible à notre présent et où les fortunes bien changeantes des gens d’alors se sont accomplies, lorsque des idées comme l’honneur, la vertu ou l’amour courtois fussent encore vivantes parmi les humains.
« Die Falkenburg » c’est une histoire, écrite en langue de la poésie, qui enlève le lecteur au royaume enchanté du romantisme et le remplit de cette certitude qu’il faut explorer en soi-même un monde plus haut et qu’en chacun cherche, soit plus ou moins consciemment.

« Die Falkenburg » c’est enfin – mais ca cependant au sens propre du mot – ne qu’un livre original, une alternative aux modes littéraires du présent, une déclaration d’amour à la poésie, et – avant tout – un manifeste bien réussi du « dernier chevalier véritable du romantisme » auto désigné!

ÉCHANTILLON DE LECTURE >>>
PLUS D’INFORMATION AU LIVRE >>>


 
07.06.2012
 
Le philosophe-poète et historien de l’art, Siegfried von Aue, voilà nous présente un bijou littéraire par son poème

DER ENGEL (L’ ANGE) >>>

 
10.04.2012
 
Or, par un coup poétique, je viens de retour, après que des circonstances professionnelles et privées, mais aussi un projet expérimental pour cette année malheureusement m’aient détourné de la poésie depuis. Tous alors ayant espérés qu’ au dernier chevalier l’ hippocrène ne jaillisse plus, il y soit sérieusement dit : que ceux présumés morts vivent plus longue ! Et exactement à temps, que je crois, avec les premiers jours de printemps je voudrais présenter mon épopée en vers distique et récemment terminée, appelée « promenade à un jour de printemps » au lecteur très estimé. Malgré que le distique habituellement soit de préférence trouvé dans l’épigramme et l’élégie, et qu’au début exclusivement l’hexamètre ait déterminé pour mon fabliau, je franchement décidais d’en utiliser le distique moins uniforme et plus chantant. J’espère pour en avoir bien trouvé le vrai choix et aimerais de tout mon cœur souhaiter de joyeuses et bénites Pâques aux tous lecteurs !

Promenade an einem Frühlingstage >>>

... et le voilà encore un poème bien gentil, appelé Der Lindenbaum im Dorfe >>>


POUR DES ARTICLES PLUS ANCIENS VEUILLEZ VOIR "TABULARIUM"