DeutschFrançaisEnglish
   
 
   
   
   
 
 
     
   
 

 

Tabularium

26.12.2011

!!! MANIFESTE D’UN POÈTE ALLEMAND !!!

De l’essence de la poésie allemande de Thomas von Kienperg


 
07.12.2011
 
!!! NOUVEAUTÉ – BALLADEN UND GEDICHTE AUSGEWÄHLTE NOVELLEN !!!
Juste à la fin de l’année je suis bien enchanté d’annoncer mon nouveau livre au lecteur de disposition. L’œuvre, se composant de deux volumes, présente dans le premier volume mes ballades et poèmes rassemblés. Le deuxième volume comprend de nombreuses nouvelles sélectionnées. 
La nouvelle obscure et effrayante « Der Werwolf vom Riesengebirge » touche le sujet de la créance au loup-garou pendant les siècles précédents et nous enlève dans les forêts bien isolées des Monts de Géants.
Le conte « Denkwürdigkeiten aus dem abenteuerlichen Leben des hochgeschätzten Wunderdoktors Höllerhans » est une historiette bien riante et drôle et s’occupe de l’objet des charlatans et médicastres au temps passés d’une manière humoristique.
« Die Standuhr und der Tod » représente une histoire horrible caractéristique et suis à la tradition d’un Edgar Allan Poe.
La nouvelle d’artiste « Die Pforten des Himmels » s’occupe de l’ objet du génie méconnu et raconte des sorts bien émouvants d’un jeune peintre.
« Die Blüntaumühle » représente une nouvelle de histoire et est fondée sur des récits de faits. Elle décrit les misères multiples du peuple pendant le temps da la révolution française.
Le livre – et ca fut mon premier soin – est un manifeste bien composé en meilleure tradition classique-romantique et soit, pour ainsi dire, une déclaration d’amour à la poésie de nos aïeux ; de garder cet héritage précieux a toujours été ma première ambition ! La nouvelle épithète de mon nom de plume donc se lit : le dernier chevalier véritable du romantisme !



15.08.2011

L’ « année des ballades » sera continuée. Nulle de vides paroles y soient à la place, ah non ! mais témoignage, oui ! témoignage je veux rendre contre tout le bousillage collectif de nos « hommes de lettres » modernes, qui évidemment sont incapables de faire un seul verset comme il faut ! Surtout la poésie lyrique en nos jours est dégénérée d’une manière qu’on a rarement vue auparavant, de sorte que maintenant tout mon effort vise à laisser notre postérité par l’aide de dieu quelque chose de respectable même dans ce plus poétique de tous les genres littéraires. Les générations à venir, j’appelle ! ont le droit qu’on leur donne cette sorte d’art bien éprouvée, qui reçoit sa haute légalisation de son tour à la vérité, au bien et au beau, en mains comme héritage, afin qu’ils puissent transmettre cette tradition à l’avenir bien éloigné un jour – dans la même façon, que cet héritage est venu de nos aïeux à nous, leurs successeurs ! Et quoi, demande-je, qu’on le puisse faire mieux que de comprendre l’art dans un sens raisonnable ? Et quoi mieux que de chercher soi-même l’idéal le plus haut de l’art ? Quant à moi, je le fis une résolution de procéder selon ces principes – comme le seul de mon siècle et profession, que je sache, et par Dieu ! que je désire de voir mes paroles faites mentir – cependant pas par mots, mais par le fait !
Et ainsi, enfin nous sommes arrivés à ce qui est de vraie valeur seule : le fait ! Et ce que comme un fait j’espère de présenter à toi, mon cher lecteur, qui tu peut-être partageras mes pensées, ensuite en te confiant ma nouvelle ballade ! Que dieu prenne-la favorablement pour sa majesté et honneur et remplisse ton cœur avec un sens bien équitable !
Soli deo gloria !


SIEGFRIEDS TOD >>>


04.06.2011

Voilà mon nouveau poème
DER FALL IN DEN MALSTRÖM >>>

Item Der Gottesstreiter >>>

Item Kleinmutsgeisterei >>>

Item Menschenschicksal >>>

 
14.05.2011

Outre la composition d’une narration comme clef de voûte d’un volume de nouvelles en préparation (et presque terminé), le mois passé produisit comme résultat aussi cette ballade « Richard Cœur-de-lion et le ménestrel loyal du roi », qui naquit à l’occasion d’une réminiscence à la région de Wachau. Faisant partie de l’ »année des ballades » annoncée par mes soins, elle sera, très probablement, encore à lire cette année dans le recueil de poèmes envisagé.  

Richard Löwenherz und des Köngis getreuer Spielmann >>>


 
04.04.2011

Avec le plus grand plaisir je dois maintenant présenter la transformation bien favorable de ma page. Certaines circonstances personnelles changeant, quelques paramètres formels et de contenu ne semblaient plus actuels, de sorte qu’ il y a de diverses modifications. Donc, par exemple, la page-couverture très obscure et encombrante fut ôtée ; or, l’accès se fait automatiquement par la page d’accueil. Dans le domaine de la présentation graphique, la peinture de Caspar David Friedrich – « L’abbaye dans un bois de chênes » – fut remplacée par une peinture de Josèphe Mayburger – « Vallée de la Salzach vers Roßfeld et Hoher Göll ». En faisant abstraction du point de vue seulement esthétique, le grand attachement du poète à sa patrie y se fait manifeste. Également, on remplaça l’insigne d’une union antérieure des philosophes poétiques par l’image d’un buste de poète couronné de laurier, qui puisse être entendue comme allégorie à la poésie en général. De même, on ôta le point de navigation au sujet à l’union des philosophes poétiques déjà mentionnée. Par ces adéquations j’escompte ayant observé les formes extérieures de la poésie pour autant qu’ils en correspondent les contenus et, par conséquent, de créer le fondement à cette unité intérieure, sans laquelle nulle sorte de vraie poésie soit imaginable.


01.04.2011

Les paroles initiales magnifiques du psaume 23 (psaume du roi David) me servirent comme titre de mon dernier poème d’édification « Le Seigneur est mon pasteur ». La partie essentielle du poème forme Ps 23,4 et puise son inspiration aux allégories pastorales de l’Évangile selon Jean (Jean 10). 

Der Herr ist mein Hirte >>>



23.03.2011

Mon cher lecteur, 

Trouvez-y pour la première fois une présentation entière de la première partie de ma traduction allemande prévue à la publication (fragments 1-414 avec des annotations) des « pensées » du philosophe français Blaise Pascal comme version de texte en ligne. Des fragments 415-813 de la deuxième partie ne seront pas publiées que sur demande individuelle. Pour recevoir des informations plus proches sur l’œuvre veuillez cliquer ici >>>.


 
04.03.2011

Une âme impeccable, remplie de Dieu c’est comme un beau point du jour au printemps qui se réjouit de son créateur! J’essayai de versifier cette vérité dans mon dernier poème.

Hoch überm Blühnbachtal >>>



30.01.2011

Par une peinture par les soins de notre très excellent Friedrich Gauermann – « Scheibenschießen im Passeyertal » – je fus inspiré à la ballade « Freiheitslied für Andreas Hofer/ cantique de liberté à André Hofer » bien populaire. Je songe qu’il soit l’obligation morale du poète de présenter les héroïques de nos aïeux à une manière en quelque sorte romantique, de sorte qu’on y voie la haute idée par laquelle les grands héroïques, après tout, devaient possible au cours de la histoire. Afin d’éveiller ces idées d’une passion si haute et noble au sein de l’homme, toute vérité d’histoire scientifique est tout simplement inutile. Que par ce poème soit honoré et tenu en estime la mémoire à ce grand combattant pour la liberté humaine!

Freiheitslied für Andreas Hofer >>>



21.01.2011

Commençons la nouvelle année par un tour lyrique!

Morgen am Königssee >>>


 
20.12.2010
 
Tantôt une nouvelle année va achever sa se toujours renouvelante, constamment renaissante succession. Comme, pour ainsi dire clef de voûte j’ osai, enfin, de réaliser un plan déjà longtemps prévu et je composai alors mon premier « poème de noël » ! Bien je confesse de craindre, il soit à sa manière imparfaitement arrangé, cependant j’espère avoir trouvé le droit ton – eh bien, je peux vivre dans l’heureux espoir de frapper une corde aux âmes filiales et confidentielles bien remplies de dévouement croyant à la naissance de notre rédempteur. Si je réussit en achevant ce dessein heureusement, grâce à dieu ! Finalement, je voudrais souhaiter de la paix au tout peuple et un joyeux noël, plein de grâce !        
 
26.11.2010
 
L’année des ballades sera annoncée ! Ayant l’intention de réaliser un volume de mes poèmes rassemblés l’année suivante, voilà comme exemple un sonnet dernièrement composé. J’en espère sincèrement d’avoir fait une contribution pour remettre sur pieds notre muse allemande bien poitrinaire. Au-dessous le lecteur favorable trouvera quelques liens aux poèmes récemment rédigés. Vive les romantiques !
 
13.11.2010
 
… mais le second est en cours ! Opération: démonstration d’un coup lyrique!
 

 
08.09.2010
 
« Jamais », je naguère dis à un ami, « jamais je flatterai, contre ma conviction et, pour seulement gagner de l’attention publique et du succès, l’esprit du siècle avec toutes ses modes et humeurs littéraires; toujours je ne ferai que cela, dont je peux bien soutenir devant dieu autant que devant moi-même ! » 
Pour ainsi dire ad statuendum exemplum je fis une trilogie de poème (mode de métrique : iambes à trois et quatre pieds) en style romantique ; maintenant, c’est au lecteur de dire en quelle mesure la poésie lyrique à la tradition classique représente encore un phénomène intemporel.

Das Schloß am Rhein >>>
Dichterehre >>>
Waldesnacht >>>

Ca était le premier tour ... 

 
01.05.2010
 
!!! NOUVEAUTÉ – DIE SCHENKE AM HEILIGENSTEIN !!!
Avec plaisir, je dois, maintenant, mettre mon nouveau livre en mains du lecteur favorable : « Die Schenke am Heiligenstein » suit tout entier à la tradition narrative du romantisme et réintroduit le sujet de la nouvelle d’encadrement dans la littérature moderne. Ensuite, ce volume présente une autre nouvelle appelée « Am Scheideweg » – une narration bien inspirée par le naturalisme/ réalisme – autant que le conte « Der stürzende Berg », une pièce du caractère légendaire. Or, mon ambition la plus prioritaire c’est de renouer par ce livre, avec succès, à la tradition de la littérature classique, et surtout à celle de l’école romantique –  malgré la littérature allemande contemporaine. Il y en a aussi l’espoir, certainement, d’avoir crée un livre en quelque sorte « néoromantique » pour tous ceux estimant et aimant les œuvres d’un E.T.A. Hoffmann, d’un Eichendorff, Tieck, Novalis, Brentano, Arnim, Fouqué et des poètes pareils qui en sont trop pour tous les citer, et qui est puissant de satisfaire aussi les prétentions des lecteurs de nos jours. Le lecteur de disposition trouvera un échantillon de lecture des œuvres respectives en cette place.



11.04.2010

 Mes œuvres concernant la traduction des « Pensées » pascaliennes terminées, or, l’édition déjà avisée par la maison d’édition de « Wissenschaftliche Buchgesellschaft » (WBG) a été annulée à court terme. Comme raison on a ... CONTINUEZ >>>

 
15.03.2010
 
Combien d’idéalisme faut-il pour mener cette vie d’un « pauvre poète »? Pourquoi notre époque ne trouve-t-elle quelque intérêt aux poètes modernes d’orientation classique et pourquoi, la fortune du sort, se refuse-t-elle souvent aux humaines visionnaires même? Pourquoi, à la majorité de notre littérature, correspond-il une médiocrité toute malheureuse et pourquoi, parfois, des écrivains point mauvais, ne trouvent-ils un éditeur ? Pour trouver quelques pensées et réflexions à ce questionnaire, j’ai bien essayé à créer un image d’un poète dans mon essai Herzensergießungen eines armen Poeten. CONTINUEZ >>>

 
01.12.2009
 
Quelques pensées bien personnelles touchant la protection de nature vous trouvez ici.

09.08.2009
 
« L’oisiveté est mère de tous les vices! » Ce qui sera en général une exhortation pour des gens communes, c’est souvent une source d’inspiration pour le poète. Dans la contemplation, les choses extérieures deviennent des intérieures, et en la pensée spirituelle il se développe cette idée, de laquelle il se formera l’œuvre. Comme l’occupation permanente de l’esprit y mène à l’alanguissement, je décidai de me retirer à la Patagonie pour quelques semaines de rafraîchir et renouveler mon esprit en la solitude de cette terre bien isolée. Cependant, deux nouvelles pour un volume de nouvelles sont déjà prêtes. De plus, un projet de traduction très extensif demanda toute mon attention, de sorte qu’il n’y avait guère le temps pour me relâcher depuis. J’espère donc que je pourrai donner des informations plus détaillées au lecteur intéressé après mon retour [si dieu le veut]. Convaincu que « l’oisiveté » est un instrument bien nécessaire pour la réflexion et la réflexion propre, je souhaite à tous un été reposant et la grâce de dieu.

 
27.04.2009
 
Une équipe de jeunes allemandes d’art, appelés « les nouveaux romantiques », sont devenus coopérateurs de liens. Une impression de leur art nous recevons sur leur page www.neue-romantiker.de. Un de leur protagonistes, Joachim Burghardt, se récemment fit un nom comme auteur de littérature alpine et publia sa première œuvre. Pour plus d’information veuillez voir www.bergfotos.de ou directement contacter l’éditeur (voir pictogramme).
 
06.03.2009

Voilà un traité quant à la définition de lyrique, dont la première fin c’est de soumettre l’idée de la lyrique sous des lois clairement et exactement définis. Lyrique ne soit plus être interprétée comme idée, qui est assujetti sous les conditions de temps et soit arbitrairement à interpréter, mais comme le propre genre lyrique, dont les principes dépendent moins de l’interprétation de lyrique du temps respectifs, mais plutôt des structures générales étant indépendant des catégories extérieures d’ « espace » et de « temps ».

Vide: Lien au traité de la lyrique
Vide: Lien

 
07.02.2009

« Tout est accompli! » (Jean 19, 30) Quelques moments de peine surmontés, un fait, qu’il me faut cordialement consacrer aux administrateurs diligents de cette page en particulier, ainsi ce nouveau feuilleton – « Nouveau » – naquit, prévue à donner des informations sur toutes mes activités littéraires au lecteur de disposition. Le but principal de ce glossaire c’est d’introduire mes œuvres les plus nouvelles, mais aussi de donner plusieurs nouveautés, à part de la propre vie créative, sur des projets littéraires, des publications et plus d’autre. Des articles moins actuels seront transférés au glossaire « Tabularium », où ils puissent toujours être reprises. J’espère, de bonne foi, que cette place-ci peut contribuer à établir de la littérature allemande traditionnelle au temps présent. Que dieu bénisse tous ceux-ci qui par honnêteté poursuivent un digne but dans leurs vies !